Actualités|Ligue Nationale de Voile 2022

Sailing Champions League, se qualifier à nouveau !

L’un des intérêts sportifs de la Ligue Nationale de Voile est qu’elle est une compétition sélective pour la grande finale Européenne, la Sailing Champions League. Organisée en Allemagne fin juillet, l’édition 2022 a vu la victoire d’un équipage Allemand, un trophée qui échappe aux clubs Français depuis sa création. Mais quels sont les points forts de l’unique compétition internationale interclubs ? On a posé la question aux trois équipages Français qui étaient cette année sélectionnés.

CVSAE :

"Le format est génial, c'est assez proche de ce qui se fait en France. La principale différence c'est que sur la Sailing Champions League il y a pas mal de pays où le circuit est très rodé. Il y a beaucoup plus d'étapes de programmées, les équipages sont formés pour ça et ils ont l'habitude de naviguer ensemble. C'était très dense comme épreuve, les conditions étaient irrégulières et il y a eu plein de rebondissements. C'est super de réussir à faire une régate avec autant de densité et d'homogénéité. L'objectif, ici à Cherbourg, est de se qualifier à nouveau pour la Sailing Champions League. » 

APCC VOILE SPORTIVE NANTES :

"Nous avons remporté la Ligue Nationale de Voile l'année dernière. Ça nous a permis de nous qualifier directement en finale. Le début a été compliqué, nous avons formé l'équipage pour cette épreuve donc il a fallu se caler au début. Il y a eu une belle progression et de belles courses la dernière journée.  Il y a un bon niveau général sur l'épreuve, c'est assez intense et les concurrents connaissent le format et le bateau, donc tout le monde est au top et c'est la guerre sur l'eau. Pour être devant, il faut prendre des bons départs, aller vite et ne pas prendre de pénalités ! Notre meilleur souvenir là-bas est l'ambiance générale. Nous avons bien aimé l'aspect international avec des équipages de partout, des Néo-zélandais, des Australiens. C'est super bien organisé, très convivial et il y a une belle ambiance.

On va tout donner ce weekend pour se qualifier et y retourner ! "


SOCIETE DES REGATES DU HAVRE :

« Ce qui est génial, c’est que les clubs représentent plein de pays différents. Notamment sur le bateau « ponton », tu peux côtoyer plein d’équipages différents qui viennent d’autres pays. Il y a de toutes les langues, cela rajoute un côté hyper sympa à l’événement. Sur l’eau les flottes sont très compactes et les erreurs coûtent vraiment très chères. On navigue sur des J70, donc le support se prête très bien à des flottes très dense. Le niveau de jeu est très élevé et cela donne des matchs très sympas. A terre, le dîner des équipages est une vraie réussite. Les équipages jouent bien le jeu et tout le monde est aux couleurs de son club et de son pays. Il y a beaucoup d’échanges, cela permet de découvrir comment la Ligue Nationale est organisée dans les autres pays. C’est un très beau souvenir. »


Comment sont sélectionnés les équipages à la Sailing Champions League ?

Chaque pays membre de la Sailing Champions League, plus d’une vingtaine, organise sa Ligue et son mode de sélection comme il le souhaite. En France, ce sont les trois premiers du classement de la Ligue Nationale de Voile qui sont sélectionnés pour la Sailing Champions League de l’année suivante. Le premier du classement est directement qualifié pour la finale, alors que les deux autres clubs doivent passer avant par un « qualifier » véritable demi-finale. En 2022, les trois équipages Français s’étaient retrouvés en Allemagne à Travemunde, en mer du nord pour la grande finale avec 33 autres clubs, dont 4 invités « exotiques » venant d’Australie, Nouvelle Zélande et du Vanuatu !